Mes livres

Traces de Guerre – Normandie 1944

Couverture du livre Traces de guerre, Normandie 1944, OREP éditions

75 ans après la fin de la bataille de Normandie, J’ai choisi replonger les lecteurs au coeur cette tragique épopée à travers des témoignages sans fard de combattants, des documents et des objets originaux de première main pour certains surprenants, pour d’autres bouleversants. Je voulais également faire parler des vestiges de cette bataille. Le temps a fait son oeuvre et bien des objets sont désormais silencieux, mais certains nous interpellent. La présence d’un numéro ou d’un nom, un lieu de trouvaille, les stigmates des combats nous incitent à pousser plus loin les investigations afin de découvrir les personnes qui les ont détenus. Ils nous aident à mieux comprendre les événements et les pratiques de guerre. Je passe les vestiges du passé au révélateur afin qu’ils nous livrent leur secret et apportent un supplément d’âme à la grande Histoire. 

“Christophe Prime parvient en effet à se démarquer en offrant aux lecteurs une approche originale de la bataille de Normandie: partir d’objet du quotidien, pas seulement militaires, pour narrer la campagne, des objets qui ont chacun une histoire, parfois émouvante.”

benoitrondeau.com

Achetez chez l’éditeur : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Omaha Beach, 6 juin 1944

6 juin 1944, 6h30. Une première vague d’assaut de 1450 soldats américains débarque devant lalongue plage au nom de code d’Omaha Beach. Face à une défense allemande intacte, les GI’s se lancent dans une lutte enragée. La bataille la plus meurtrière du Débarquement a commencé. Il était presque impossible de mener une opération d’une telle ampleur sur ce terrain peu propice à un assaut amphibie : conditions météorologiques défavorables, imprécision des bombardements préliminaires, quasi-absence de chars… Dans un récit captivant, Christophe Prime retrace minute par minute « Omaha la sanglante », événement militaire majeur qui tua ou blessa près de 4 700 soldats alliés et 1200 soldats allemands et marqua la première étape de la Libération de la France.

Les ouvrages relatant les évènements du débarquement du 6 Juin 1944 sont assez nombreux mais ceux concernant plus précisemment Omaha Beach le sont un peu moins, à mon goût. Ici, même si Christophe Prime aborde des faits déjà évoqués maintes fois (préparatifs d’Overlord, choix de la région pour le débarquement…) durant un bon tiers du livre, on rentre par la suite dans un récit très précis et très détaillé des combats qui ont fait rage sur “Omaha la Sanglante”. Je n’ai, pour ma part, jamais lu d’ouvrage apportant autant de “réalisme”, d’informations aux lecteurs en ce qui concerne le débarquement sur ce secteur américain. L’auteur parvient à nous captiver et nous permet de suivre le déroulement de cette journée si particulière dans les moindres détails. C’est tout simplement un livre incourtounable sur la Seconde Guerre Mondiale.

Avis Client Amazon

Achetez chez votre libraire : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

La Bataille du Cotentin, 6 juin – 15 août 1944

Couverture de La Bataille du Cotentin, éditions Tallandier

De juin à août 1944, la bataille du Cotentin est un enjeu crucial pour les Alliés : s’ancrer définitivement sur le sol français. Après deux mois d’une lutte acharnée, elle met un point final au Débarquement. Pendant deux mois, l’armée allemande impose à son adversaire une terrible guerre d’usure dans le bocage et les marais du Cotentin : chaque haie, chaque bosquet est un nid de résistance. Les villes et villages bombardés par les Alliés, notamment Saint-Lô, sont en ruine et la population en exode. Finalement, l’opération Cobra explose sous un ” tapis de bombes ” la ligne de front allemande. Le Débarquement est achevé.

En passant fréquemment du niveau des généraux à celui des simples combattants des deux camps, en utilisant non seulement les archives et les mémoires des uns et des autres mais aussi les témoignages récemment recueillis, Christophe Prime nous propose ainsi une vaste synthèse qui ne s’arrête pas aux engagements les plus emblématiques […] La présentation des combats pour la prise de Cherbourg et de leur bilan est ici assez exemplaire, renforcé de quelques citations. Un officier du génie américain note ainsi en arrivant dans le port qu’il s’agit “de la destruction la plus minutieuse, la plus complète, la plus totale qu’il ait pu voir”. Il en est de même pour les combats en direction de Saint-Lô, à l’occasion desquels l’auteur présente le système de relève et de remplacement des pertes dans l’armée américaine. Il revient également à plusieurs reprises sur les modalités d’emploi de l’artillerie ou de l’aviation ou sur les techniques défensives allemandes qui utilisent au maximum un terrain favorable. Un livre agréable à lire et très intéressant.

Rémy Porte, Guerres et Conflits, 10 juillet 2015.

Achetez chez votre libraire : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Omaha Beach, mardi 6 juin 1944

Mardi 6 juin 1944, à l’aube, les sentinelles allemandes en faction le long de la plage des Sables d’Or et sur la Pointe du Hoc discernent des silhouettes inquiétantes au large des côtes. Une incroyable forêt de mâts et de coques de navires apparaît bientôt à travers la brume qui se lève. C’est donc en Normandie que les Alliés ont décidé de débarquer et d’entamer la libération de l’Europe occidentale. Sur les cinq plages choisies, celle que les Alliés désignent sous le nom de code Omaha est la mieux défendue et la moins propice à un assaut amphibie. <br />Les défenses allemandes, miraculeusement épargnées par le bombardement naval et aérien, ouvrent le feu sur les premières barges qui s’échouent à 400 mètres de la plage vers 6 h 30. Les fantassins et les sapeurs des premières vagues d’assaut sont cloués au sol par un feu nourri. Comble de malchance, une partie des chars amphibies ont coulé au large. Les GI vivent un véritable enfer pendant plusieurs heures. Le général Bradley pense même mettre un terme à l’opération. Pourtant, à force de courage et de ténacité, les GI réussissent à quitter la plage et neutralisent une à une les positions allemandes. Au soir du Jour J, l’opération s’achève par un succès mais le bilan, tant humain que matériel est effroyable.

Le livre de Christophe Prime est complet et didactique. L’auteur expose la chronologie des événements en se basant sur les hommes clefs : Rommel, Eisenhower mais aussi le témoignage desimple soldats qu’ils soient allemands, américains. On a le sentiment qu’on peut les entendre. De nombreux chapitres, avec une découpe claire, permettent d’identifier les temps forts. La narration est très réaliste, proche du reportage, notamment lorsque les rangers doivent gravir la Pointe du Hoc. L’iconographie est très riche, avec des objets venant de plusieurs collections, qui illustrent parfaitement le quotidien de ce conflit.

Sophie Peugnez, Zonelivre.fr, 24 juillet 2018

Achetez chez l’éditeur : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Utah Beach, mardi 6 juin 1944

Couverture du livre Utah Beach Mardi 6 juin 1944, OREP éditions

La bataille d’Omaha occupe une place prépondérante dans la mémoire collective en raison des heures tragiques qui s’y sont déroulés le 6 juin 1944. Le secteur d’Utah situé à la base de la péninsule du Cotentin, a moins retenu l’attention. À tort. De l’aveu même du général Eisenhower, la mission de la Force U était la plus complexe et la plus risquée en raison de l’isolement de la plage et de la présence de nombreuses divisions allemandes dans le Cotentin. La 4e DI, les 82e et 101e Airborne vont livrer de durs combats pour sécuriser la tête de pont d’Utah et s’emparer des points névralgiques de Saint-Mère-Eglise, Carentan et Montebourg. Ce livre de 128 pages richement illustré vous fait revivre cette terrible bataille. Il est également disponible en anglais.

Lorsqu’on parle du D-Day et du débarquement en Normandie, l’attention se focalise la plupart du temps sur Omaha Beach, la “sanglante”, qui a tendance à éclipser les combats menées sur les autres plages et en particulier sur Utah Beach, l’autre plage américaine, sur laquelle l’opposition allemande a été bien moins importante. Signé Christophe Prime, spécialiste de la Bataille de Normandie travaillant au Mémorial de Caen, cet ouvrage synthétique, tout de même 128 pages, est fort bienvenu et détaille l’ensemble des opérations dans ce secteur de la base du Cotentin en abordant les forces engagées côté américain (paras compris), les garnisons et défenses allemandes, et évidemment les opérations. L’illustration est de très belle qualité, avec beaucoup de photos issues de collections privées – et donc inédites – et celles d’armes, de pièces d’uniformes, décorations et équipements authentiques qui viennent agrémenter la lecture, par ailleurs enrichie par de nombreux encadrés toujours judicieux, comme celui sur les frères Niland dont l’histoire a directement inspiré Spielberg pour son “Soldat Ryan”. Une très belle surprise.

Revue Ligne de Front, décembre 2019.

Achetez chez l’éditeur : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Arromanches – Les ports et la logistique alliée

Le Débarquement en Normandie et les opérations militaires qui l’ont suivi ont nécessité la mise en oeuvre de moyens logistiques et technologiques sans précédent. Les ports artificiels et les oléoducs sous-marins déployés à travers la Manche pour approvisionner les armées combattant sur le continent sont aujourd’hui connus du grand public. Néanmoins, ils ne sont que deux des composantes de l’étonnante machine logistique déployée par les Alliés. Pour chaque combattant présent sur la ligne de front, dix hommes sont alignés en soutien, allant du munitionnaire au fourrier, en passant par l’armurier, le cuisinier, le conducteur de camion ou encore l’infirmier qui les soignera en cas de blessure. Tous ces hommes et ces femmes sont restés trop dans l’ombre. Les Alliés ont fait montre de beaucoup d’ingéniosité. Leur capacité d’adaptation leur a permis de venir à bout des nombreuses difficultés auxquelles ils ont été confrontés et ainsi rester en capacité de vaincre les armées du IIIe Reich. Deux millions cinq cent mille hommes, cinq cent mille véhicules et quatre millions de tonnes de matériels ont pu être acheminés en Normandie en à peine cent jours.

Achetez chez l’éditeur : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Sainte-Mère-Église – La 82nd Airborne Nouveauté – parution 13 mai 2021

Ce livre contenant plus de 200 photographies et de nombreux témoignages vous replongera au coeur des furieux combats livrés par les paras américains pour libérer et tenir Sainte-Mère-Église et ses environs. Il vous fera découvrir l’histoire extraordinaire de la création de l’arme aéroportée américaine et de l’épopée des troopers et des gliders de la 82nd Airborne de la Sicile au coeur de l’Allemagne en passant par la Normandie et les Pays-Bas. Les auteurs reviennent également sur l’émouvante histoire du village au lendemain de la guerre. La présence de deux grands cimetières provisoires sur le territoire de la commune trois années durant et la reconnaissance de la population envers ses libérateurs ont permis de tisser des liens d’amitié très forts entre les habitants et les All Americans.

Achetez chez l’éditeur : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Dwight David Eisenhower

Dwight David Eisenhower fait partie de ces hommes qui ont marqué de leur empreinte l’histoire du xxe siècle en tant que commandant suprême des forces alliées en Méditerranée et en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, mais on oublie souvent qu’il a occupé le bureau ovale de la Maison Blanche huit années durant. Celui que l’on surnommait affectueusement Ike depuis son enfance à Abilene fut toujours un homme raisonné et raisonnable. Cette monographie de 32 pages richement illustrée vous fait découvrir l’histoire de cet homme d’exception. Disponible en français et en anglais.

Raconter la vie du plus grand général américain de la Seconde Guerre mondiale en 32 pages ? C’est possible et c’est Christophe Prime qui relève le défi. Bizarrement, aucune biographie digne de ce nom consacrée à « Ike » n’existe en français (je l’ai proposé en vain à trois éditeurs ces dix dernières années…), mais ce petit livre nous livre, sous la plume toujours agréable de l’auteur, l’essentiel à retenir (y compris l’oeuvre d’Eisenhower en qualité de président) dans un texte vivant et bien illustré. Un petit livre grand public mais documenté qui peut accompagner avec bonheur des pérégrinations touristiques sur la côte normande.

Blog Benoit Rondeau, 26 août 2020.

Achetez chez l’éditeur : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Patton Nouveauté – Parution mai 2021

Georges S. Patton est un chef de guerre haut en couleur comme on en rencontre peu. Adulé par certains, haï par d’autres, celui qui va mener la 3rd US Army de la Tunisie jusqu’au cur de la Tchécoslovaquie est un personnage éminemment complexe. « Georgie », ce petit gars de Californie, va se tailler une réputation de meneur d’hommes et de fonceur. Il va devenir un des officiers généraux les plus doués et les plus craints de la Seconde Guerre mondiale, ne vivant que par et pour la guerre. Son tempérament de feu et ses coups de gueule légendaires vont lui valoir nombre de tracas, mais ses archives personnelles ont également montré que, sous sa carapace de dur à cuir, celui que ses soldats surnommaient Old Blood and Guts était un homme cultivé, sensible et doutant profondément de lui. Sa mort accidentelle le 21 décembre 1945 va contribuer à le faire entrer dans la légende.

Achetez chez l’éditeur : cliquez ici.

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici.

Les Commandos SAS dans la Seconde Guerre mondiale

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le Special Air Service effectue 87 missions. Leur épopée est faite de nombreux succès, mais aussi d’échecs, de souffrances et de tragédies. Détermination sans faille, abnégation, courage sont quelques-unes des qualités de ces combattants, fidèles à leur devise : «Qui ose gagne !» Égypte, juillet 1941. Malgré les réticences d’une partie de leur état-major, deux jeunes lieutenants de l’armée britannique, David Stirling et Jock Lewes, mettent sur pied le L Detachment du Special Air Service. Il s’agit d’une petite unité commando parachutiste capable de pratiquer une guerre de harcèlement en lançant des raids en profondeur loin derrière les lignes de front contre les aérodromes et les infrastructures logistiques germano-italiennes installés en Libye. D’une audace folle, ces hommes infligent des pertes sérieuses aux soldats de l’Axe, qui apprennent à les craindre. Après la Libye et la Tunisie, l’unité d’élite est engagée en Sicile et en Italie avant de participer à la libération de l’Europe de l’Ouest. Au cours de l’été 1944, 2 000 parachutistes français, britanniques et belges du Special Air Service sont largués partout en France occupée. Ils sabotent les lignes de communications et harcèlent l’ennemi avec le concours de la Résistance. Ces hommes intrépides retardent l’acheminement des renforts vers le front normand et renseignent le commandement allié. Ils sillonnent les routes françaises et n’hésitent pas à attaquer les forces allemandes comme à Saint-Marcel ou à Sennecey-le-Grand. Auréolés d’une gloire mythique, ils prirent part à tous les conflits importants jusqu’à nos jours. Leur unité a servi de modèle à de nombreuses armées.

Achetez chez votre libraire : cliquez ici (E-Book)

Achetez chez Amazon : cliquez ici.

Achetez chez la Fnac : cliquez ici