La lettre du Private First Class Paul E. Mentzer

Cette lettre écrite le 13 décembre 1944 par un parachutiste de la 82nd Airborne Division aurait pu être une lettre parmi tant d’autres. J’ai voulu creuser un peu pour savoir qui était son rédacteur. Très rapidement,  j’ai réussi à mettre un visage sur son nom et à retracer son itinéraire militaire mais aussi celui de deux de ses frères. Cette recherche fait écho à mon prochain ouvrage qui paraitra au second semestre 2021. Je n’en dis pas plus, il est encore trop tôt. J’en profite pour vous souhaiter à tous et à toutes un joyeux Noël et de bonnes fêtes de fin d’année. Prenez soin de vous et de vos proches. 

WWII War Letters

Paul et Daniel Mentzer s’engagent tous les deux dans la National Guard du Maryland le 3 février 1941. Paul vient tout juste d’avoir 18 ans. Son frère n’a pas encore 21 ans. Ils rejoignent le 115e RI où leur frère ainé, David, se trouve déjà depuis un an. La vie de caserne déplaît à Daniel, le cadet, mais son envie de quitter l’armée s’estompe au lendemain de l’attaque japonaise contre Pearl Harbor. Lui et Paul sont volontaires pour rejoindre l’arme parachutiste. « Dan » est affecté rejoint dans la H Company du 502nd PIR de la 101st Airborne Division. Par un curieux hasard, Paul rejoint la compagnie d’état-major du 3rd Batallion du 504th PIR de la 82nd Airborne Division. Pendant de longs mois, ils subissent un entraînement physique extrêmement poussé avant d’effectuer leur stage de saut d’une durée de quatre semaines à Fort Benning. En parallèle, ils multiplient les exercices de combat, s’entrainent au maniement des armes et du matériel en fonction de leurs spécialités. Les instructeurs renforcent leurs conditions physiques et n’hésitent pas les pousser au-delà de leurs limites, notamment lors de marches d’orientation et de nuit avec les paquetages de combat. La compétition entre les unités et les épreuves sportives renforcent l’esprit de corps. Les paras acquièrent une réputation de durs à cuire.

Des paras à l’entraînement. Ils se doivent de posséder une excellente condition physique pour accomplir leurs futures missions. © NARA

La 82nd Airborne Division est la première unité à être engagée. Paul est le premier des trois frères Mentzner à quitter les États-Unis. Il débarque avec son unité à Casablanca et rejoignent la région d’Oujda au Maroc entassés dans des wagons de marchandises. Après un voyage éreintant, il plante sa tente dans les environs de Marnia le 24 mai 1943. Le 504th et le 505th PIR sont choisis pour sauter sur la Sicile dans la nuit du 9 au 10 juillet 1943. Le premier engagement commence mal. Seulement 15% de l’effectif arrive sur ou à proximité immédiate de sa Drop Zone à cause de la mauvaise visibilité et du vent. La majorité des sticks sont dispersés à plus de 50 kilomètres de la zone prévue. Les paras, qui ont été entrainés pour engager le combat en toute circonstance, se regroupent. Ils coupent les lignes de téléphone, attaquent des cibles d’opportunité, les patrouilles adverses et nettoient les positions défensives se trouvant dans leurs secteurs. Les All Americans créent une pagaille suffisante pour ralentir l’arrivée des renforts ennemis et permettre à l’infanterie américaine débarquée sur les plages de gagner l’intérieur des terres. Par la suite, les paras accompagnent la progression de la 7th Army. Les débuts de la division ont été certes laborieux mais les paras américains ont fait preuve d’une combativité à toute épreuve. Ils sont de nouveau engagés le 9 septembre pour aider à tenir la tête de pont de Salerne. Le 504th PIR repoussent plusieurs contre-attaques et obligent les Allemands à se retirer sauvant du même coup la tête de pont. L’unité reçoit la Distinguished Service Cross pour ce haut fait d’arme.

Le 504th PIR en Sicile. (c) NARA

Le gros de la 82nd Airborne Division quitte le front méditerranéen pour rejoindre la Grande-Bretagne en vue de participer au débarquement en Normandie. Le 504th PIR reste sur place.  Le régiment combat durement pour sauver la tête de pont d’Anzio (opération Shingle) du 22 janvier au 23 mars 1944. Un officier allemand notera dans son journal : « Les patrouilles ennemies en pantalon baggy sont à 100 mètres de mon PC. Nous ne savons pas qui ils sont, ni d’où ils viennent. On dirait que les diables noirs (les soldats ont noirci le visage pour les missions de patrouille) sont partout. » Les « Devils in Baggy Pants » (les diables en pantalon baggy) se forgent une solide réputation. Le régiment quitte la péninsule italienne à bord du paquebot RMMV Capetown Castle et débarque à Liverpool le 22 avril 1944. Les combats menés en Italie l’ont saigné à blanc. Gavin souhaite que le régiment puisse participer à l’invasion en ponctionnant les 507th et 508th PIR, mais Ridgway s’y oppose, l’unité étant trop affaiblie.

Des paras déminent les pentes du Volturno. NARA

Le 2nd Battalion du 502nd PIR de Daniel Mentzer, qui devait être parachuté dans le secteur de Saint-Germain-de-Varreville, atterrit non loin de Boutteville. Les paras vont se charger de sécuriser les deux sorties les plus au nord menant à la plage d’Utah.  « Dan » va prend part à la prise de Carentan. Non loin de là, son frère David, qui est désormais capitaine, dirige la compagnie d’état-major du 1st Battalion du 115th Infantry Regiment. La 29th Infantry Division a débarqué dans le secteur occidentale de la plage d’Omaha en fin de matinée. Le régiment du Captain Mentzer progresse en direction d’Isigny et fait la jonction avec les paras de la 101st Airborne Division. Les Blue et Grey vont ensuite participer à l’offensive sur Saint-Lô. Ils franchissent la rivière Elle après de durs combats mais la résistance allemande se durcit. Finalement, il faut attendre le 18 juillet pour voir les Américains pénétrer dans la ville de Saint-Lô réduite à l’état de ruines. Pour sa conduite exemplaire face à l’ennemi, le Captain Mentzer reçoit la Bronze Star Medal et le Combat Infantry Badge le même jour. Il est mentionné dans le livre « The Clay Pigeons of St Lo. » Le 115th Infantry Regiment prend part aux combats de Tessy et de Vire. capture de Vire. La division est mise au repos le 15 août, 63 jours après le début de son premier engagement. Mais, à la fin du mois, elle se dirige vers la Bretagne et participe au siège de Brest. Daniel a rejoint le Berkshire depuis plusieurs semaines. Après avoir pris un repos bien mérité, le para et ses camarades ont repris l’entrainement.

Un colonne de la 29th US Infantry Division pénètre dans Saint-Lô. (c) NARA

Les 82nd et la 101st Airborne Divisions ainsi que la 1st British Airborne Division ont été choisies pour participer à l’opération Market Garden qui doit permettre aux Alliés de pénétrer au cœur de l’Allemagne via la Hollande. Les paras sautent sur la Hollande le 17 septembre. Ils ont pour mission d’ouvrir la voie aux colonnes blindées du XXX British Corps en s’emparant des routes et nombreux ponts enjambant les rivières et les canaux menant à Arnhem. La 82nd Airborne Division s’emparent de la majorité de ses objectifs. Le 504th PIR réussit à s’emparer de haute lutte des deux ponts sur le canal Maas-Waal. En dépit d’un long retard, le régiment est rejoint par les blindés britanniques à Grave. Les paras soutenus par des chars tentent de s’emparer du pont routier de Nimègue, mais c’est un échec. La 101st Airborne Division est chargée de sécuriser la portion de route reliant les villes d’Eindhoven et de Veghel. Les paras du 502nd PIR doivent protéger les zone d’atterrissage des planeurs avant de marcher sur leurs objectifs. Le 1st Battalion se dirige vers la ville de St Oedenrode, pendant que le 3rd Battalion sécurise la forêt de de Zonsche. Le 2nd Battalion doit atteindre la ville de Best pour s’emparer de son pont. La H Company se fraie un chemin vers la localité défendue par un millier d’hommes lourdement armés. Plus tard dans la journée, d’autres renforts ennemis atteignent Best. La situation devient vite intenable. Daniel Mentzer est tué au cours d’un engagement. Il avait 23 ans. Le pont ne sera jamais pris, les Allemands étant parvenu à le faire sauter. David et Paul seront informés de la mort de leur jeune frère. Malgré la douleur, ils vont poursuivre leur guerre chacun de leur côté.

La 82nd Airborne Division occupe des positions défensives aux Pays-Bas jusqu’au 11 novembre, date à laquelle elle rejoint Reims pour y être mise au repos et recomplétée. C’est là que le 13 décembre, Paul E. Mentzer écrit au révérend Clyde W. Meadows de Chambersburg en Pennsylvanie pour lui donner des nouvelles. Paul l’informe l’homme d’église de la création au sein de son régiment d’une Service Men Christian League. Il lui parle de l’aumônier Kuehel qui accompagne le régiment depuis le début et loue sa dévotion. Le parachutiste semble très croyant. Une coupure de presse relatant la mort de Daniel nous apprend que leur père est révérend dans la ville voisine d’Hagerstown. La fratrie Mentzer se composait de sept filles et quatre garçons.

Le Captain David F. Mentzer (1919-1977)

Trois jours plus tard, les Allemands lance une vaste offensive allemande dans les Ardennes. Les paras de la 82nd Airborne Division se mettent en mouvement et se déploient dans le secteur de Stavelot, puis sur une ligne allant de Manhay à Trois-Ponts. En dépit de la neige et du froid, il se battent comme des fauves contre un ennemi supérieur en nombre. Le 504th PIR est confronté à de puissantes attaques blindées. Le régiment reçoit sa second Citation présidentielle.

L’arrivée du 504th PIR dans les Ardennes

Le 3 janvier 1945, ils prennent part à la contre-attaque alliée visant à reprendre le terrain perdu. La division combat dans la Ruhr et avant de rejoindre la région de Reims à la mi-février 1945. Comme leurs camarades de la 101st Airborne Division, les All Americans ne participent pas à l’opération Varsity. Ils rejoignent en mars la région de Bonn avant d’occuper la rive gauche de l’Elbe à hauteur de Cologne. Le 6 avril 1945, le 504th PIR traverse le Rhin près du village de Hitsdorf. Les combats sont très violents. La division est ensuite envoyée dans le nord de l’Allemagne. Après avoir traversé l’Elbe, elle reçoit la reddition de la 21. Armee à Ludwigslust et fait la jonction avec l’Armée rouge le 3 mai.

David et Paul sortiront indemnes du conflit, reprenant leur vie là où ils l’avaient laissé quatre années avant. Le corps de leur frère, Daniel, sera rapatrié au pays et inhumé dans le cimetière de Mount Zion de Quincy. Frank disparaît en 1977. Paul, l’auteur de la lettre, travaillera pour la Western Maryland Railway avant d’intégrer en 1954 l’Hagerstown Police Department. Il terminera lieutenant et prendra sa retraite en 1983. Il est parti en 2011 à l’âge de 88 ans.

Paul E. Mentzer (1923-2011)
Daniel A. Mentzer (1920-1944)

(c) Tous droits réservés. Christophe Prime, décembre 2020.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *