Remember Pearl Harbor

      No Comments on Remember Pearl Harbor

Le 7 décembre 1941, l’aviation japonaise attaque par surprise la base aéronavale de Pearl Harbor ou mouille une grande partie de la flotte américaine du Pacifique. Les pertes sont lourdes : 2 403 morts et 1 178 blessés. Sur le plan matériel, deux cuirassés et 188 avions sont irrémédiablement détruits; 16 bâtiments sont endommagés. Ils seront remis en état dans les mois qui suivent. La déclaration de guerre officielle du Japon arrive après l’attaque. Le lendemain, le président Franklin D. Roosevelt déclare la guerre au Japon. Il est suivi par le Royaume-Uni et l’Australie. Liés par le Pacte tripartite, l’Allemagne et l’Italie déclarent la guerre aux Etats-Unis le 11 décembre. La guerre prend alors une dimension planétaire.

L’évènement ayant déjà été traité en long et en large sur de nombreux sites et blog, je voulais montrer comment ce traumatisme est devenu un outil de propagande de premier ordre pour mobiliser la population américaine pour vaincre son ennemi en vous montrant des documents et objets intéressants de l'”American Homefront”.

“Avenge December 7”, l’affiche N°15 diffusée à partir de 1942 par l’Office of War Information. L’artiste, Bernard Perlin était employé par l’O.W.I.

Des broches plus ou moins précieuses sont fabriqués pour l’occasion. Si la première est en plastique colorée, la seconde est fabriquée par la firme Sterling.

Processed By eBay with ImageMagick, z1.1.0. ||B2

Les dessins satiriques et les caricatures sont légions. Ils sont diffusés dans la presse, mais aussi sous la forme de cartes postales ou sur divers supports publicitaires. La dernière caricature montrant le général Tojo poignardant un brave cowboy sous les regards d’Adolf Hitler et Benito Mussolini est l’œuvre de l’artiste d’origine polonaise Arthur Szyk. Elle a été publiée dans un numéro de la revue “Esquire” en 1942.

Laver l’affront de l’infâmie de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor devient un leitmotiv pour convaincre les Américains de financer l’effort de guerre de leur pays. Cette tirelire était offerte aux jeunes enfants pour qu’ils épargnent quelques dimes de dollar pour y participer.

Les artistes ne sont pas en reste, comme le montre ces partitions musicales.

Et il y en a bien d’autres encore …

(c) Tous droits réservés. Christophe Prime. Décembre 2019.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *